Mission #6 : Je ne suis pas parfaite et j'aime ça !

Bonjour à tous,

Petit bilan depuis le début d'année : la balance reste au placard, je remplace le sucre raffiné par du sucre naturel (sauf repas exception), j'évite de prendre un petit déjeuner systématiquement,  je gère de mieux en mieux mon stress par des actions simples et j'ai pas mal changé mon assiette et surtout c'est définitif.

Pourquoi je sais que c'est pour toujours ? 😉 et bien parce que lorsque je tente de remanger certaines choses dès que j'abuse le corps dit Stop et j'en suis très heureuse.

Les 5 premières missions avancent plutôt bien ! et vous ? avez-vous appliqué dans votre vie une de mes missions ? ou bien peut-être y avez-vous pensé ? dans les 2 cas c'est génial. Et si c'est non pour le moment, et bien ce n'est pas grave, peut-être cela viendra par la suite mais je vous encourage à expérimenter !

Pour cette 6 ème semaine, ma mission est : Je ne suis pas parfaite et j'aime ça !

En effet, cette semaine, je voulais absolument vous parler du ressenti que l'on peut avoir en changeant de vie.

Étant donné que je mets en place, chaque jour un peu plus, mes nouvelles habitudes, qui sont plus saines et positives qu'avant, j'apprends de nouvelles informations et cela à l'effet "boule de neige". Car au plus j'apprends, au plus je veux apprendre et expérimenter.

C'est génial comme nouvelle ! sauf que malgré tout, il m'arrive de faire des erreurs ou de retomber dans mes "travers du passé".

Je mets tout en oeuvre pour avoir les meilleurs atouts et atteindre mon objectif et je compte bien devenir de plus en plus experte en la matière. Cependant, cela ne fait pas de moi "WonderWoman".

En effet, ce qui est très important est de reconnaître quand on évolue et s'en féliciter !  mais le plus dur reste de :

M'améliorer sans jugement :

Au quotidien, lorsque je découvre de nouvelles infos, que j'ai de nouveaux ressentis, je bouillonne de les partager. Alors, j'en parle autour de moi mais je me suis rendue compte qu'il ne faut surtout pas imposer mes choix.

Par exemple, je bois un verre chez une amie, je me rends compte qu'elle abuse de bonbons et biscuits et là, elle me dit "tu sais, je mange pas ça tous les soirs...". Ok, je m'en doute mais je sais que son assiette au quotidien n'est pas ce qui a de plus naturel... Elle est mince mais elle a pas mal de soucis, comme des coups de blues, du stress, des vertiges, des inflammations, des problèmes de digestion...
Je laisse passer la soirée mais par la suite, cela me démange de lui parler de l'effet du sucre raffiné, des additifs, des perturbateurs contenus dans ce qu'elle dévore et qui fait déborder ses placards.
"Et là je me dis : Laetitia, il y a quelques temps tu faisais pareil..."

Arrêter les jugements

La seule différence est que je me suis informée et que j'ai réalisé "le pourquoi ? du comment ?" j'étais accro au sucre (entre autres) ainsi que les conséquences que cela pouvait avoir sur mon corps et ma vie. Je me suis éveillée.

Dans une telle situation qui est très répandue au quotidien, il y a plusieurs sortes de jugement à voir :

1- je peux penser que je juge mon amie, car je réfléchis à sa place "pourquoi elle mange autant de sucreries ? comment peut-elle ne pas s'apercevoir des conséquences de cette addiction ?" et "comment lui en parler sans casser l'ambiance ?".

2- je me juge moi-même car si j'en mange avec elle, je suis une "mauvaise fille" et si je ne cède pas à la tentation, je suis "courageuse"...

3- elle me juge à sa façon car si j'en mange avec elle et bien : "Laetitia, ce soir c'est pas détox !" et si j'en mange pas "je sais pas comment tu fais pour ne pas en manger c'est tellement bon !"

4- elle se juge elle-même car elle se justifie qu'elle n'en mange pas tous les soirs...

Voyez, tout cela est humain, on ne peut pas vraiment l'empêcher avec le nombre de pensées que nous avons à la seconde... mais au bout du compte on est tous dans le jugement permanent. Alors, je me suis dit stop :

Le nécessaire "Lâcher-prise" :

-J'arrête de courir après la perfection (j'ai horreur de ce qui est parfait), mais il est vrai que j'avais tendance à être souvent dans cette optique

-J'abandonne pour toujours le mythe de la vie saine à 100% pure

-Je décide de partager mon expérience, d'informer sur ma vie et de faire goûter ma nouvelle assiette, sans vouloir convaincre à tout prix

-Je peux me tromper sans culpabiliser : je peux faire des erreurs, rencontrer des difficultés et cela ne m'empêchera pas d'être la Laetitia que j'ai envie d'être.

-Je ne me juge plus mais j'ai de la compassion pour moi-même comme je l'aurai pour une amie qui fait une erreur.

Je n'ai pas envie d'être la personne qui regarde le panier de courses des autres en pensant que cela n'est pas étonnant qu'ils soient tristes, déprimés, nerveux...(même si je suis persuadée que l'alimentation et le stress sont les bases de bien des maux). Je n'ai pas envie d'être la Laetitia de Mission: Détox qui mange au restaurant chinois ou son pain au chocolat du dimanche "en cachette".

Stop aux extrêmes, stop aux jugements de toutes sortes. Chacun faisons de notre mieux dans notre vie, à notre rythme.

Le but de mon blog est donc de montrer qu'il existe un chemin pour améliorer sa vie, libre à chacun de vous de me suivre, d'expérimenter à votre manière et je sais que beaucoup en ressentent déjà les bienfaits.

 

Cette citation pour finir mon article ne peut être autre que :

On ne peut changer les gens, tu sais. On peut juste leur montrer un chemin, puis leur donner envie de l'emprunter. - Laurent Gounelle

 

Que pensez-vous de ce nouvel article ? avez-vous vécu une expérience similaire ?

N'oubliez pas de le Partager en cliquant juste en dessous, cela pourrait aider une personne autour de vous.

Je vous souhaite tout le meilleur et je vous dis à très vite !

 

 

 

 

Bienvenue sur Mission: Détox !

Nous sommes tous différents ! Pour faire plus ample connaissance, je vous propose de rentrer votre prénom et votren email afin que vous accèdiez à un quiz gratuit pour tester votre énergie vitale. Je vous offre également en bonus le guide "5 éléments pour rebooster ton énergie vitale".

Laisser un commentaire