Mission #17 : Faire un potager c'est faire notre révolution !

Bonjour à tous,

Dans notre société actuelle, faire son potager est une révolution pour notre santé mais aussi pour redevenir acteur de notre vie.

C'est pourquoi aujourd'hui je partage avec vous :

Mission #17 : Faire un potager c'est faire notre révolution !

 

Pourquoi faire notre propre potager ?

A l'heure actuelle, il est difficile de consommer des fruits et légumes de qualité. En effet dans les magasins qui nous entourent, ils sont soit trop chers soit pas frais, soit venus congelés de l'autre bout de la planète, ce n'est pas très écologique ni bon pour notre santé.

Avez-vous remarqué qu'il nous arrive souvent de consommer des produits qui n'ont aucun goût ou qui ne sont pas mûrs ?

En plus de payer une note salée nous n'avons même pas les vertus et le plaisir en consommant ces produits.

Alors pourquoi ne pas se lancer dans la belle aventure de créer votre propre potager ?

 

Comment créer son potager ?

Bien sur cela dépend du terrain ou de la place dont vous disposez. Mais ! même en appartement sans jardin, tout est possible, certes vous ne pourrez pas plantez des arbres fruitiers mais vous pourrez faire pousser quelques plants et des aromatiques sans problème. Pots, jardinières, des tonnes d'astuces qui sont autant déco que pratiques fleurissent sur le web 🙂  Non seulement vous aurez vos produits frais sur place mais en plus d'être presque gratuits, vous connaîtrez le vrai goût d'un produit mûr et cueilli sur le moment...miam ! cela n'a plus rien à voir avec ce que nous achetons habituellement.

Pour créer votre potager, si vous avez un jardin, il est nécessaire de définir la parcelle, le coin que vous souhaitez y consacrer. De mon côté, c'est partout où j'ai de la place 🙂

Ensuite, exit les pelles mécaniques, les motoculteurs, les grands coups de pioche ou de pelle ! Toute mon enfance, j'ai vu passer le motoculteur, retourner, griffer la terre...aligner les plantations ... Nous enlevions le moindre brin d'herbe autour des plants, tout devait être net ... ok mais....sans vie !

Il n'est pas question non plus de faire un potager qui soit un fouillis 🙂 Avant tout il faut faire place nette de ce qui nous appartient, recycler au maximum ce qui nous encombre ou en faire profiter des personnes qui en ont besoin. Ensuite, ce que fait pousser la nature sera à maîtriser, tailler, mais jamais à exterminer. Tout est utile, tout à sa place 🙂

 

Potager rectiligne où tout est traité, désherbé...

 

Potager en permaculture où tout est utile et a sa place

 

Ensuite, pour cultiver votre parcelle, rien de plus simple, comme je vous en parlez la semaine dernière dans mon article sur les semis, il faut respecter la nature, retourner la terre le moins possible. En effet, tout un équilibre se trouve dans la terre et les insectes, champignons, bactéries qui y vivent. Les vers de terre fécondent. Passer le motoculteur revient à les tuer et à exterminer tout ce précieux travail que la nature a le don de faire. Tel un sol de forêt abondant et autonome.

Il faut d'ailleurs absolument pailler la terre de votre culture car la laisser à nue revient à nous laisser la peau à vif. Il est possible d'ajouter de l'humus récupéré dans une forêt près de chez vous, cela sera un bel apport de vie.

Humus récupéré dans une forêt proche de chez moi

 

En respectant le sol et la biodiversité vous aurez la grande surprise de récoltes au delà de tous vos espoirs.

Les herbes sont à maîtriser mais à pas arracher systématiquement, elles apportent de l'ombre, de l'humidité et une protection aux insectes auxiliaires, ceux qui se nourrissent d'autres insectes plus "ennuyeux" pour nos plants (pucerons par exemple).

i:  Si vos salades sont attaquées par les limaces exit les produits chimiques ! il suffit de planter quelques radis pour leur créer une barrière, un garde à manger car elles en raffolent, ainsi vos salades seront grandement épargnées.

Il est très simple de récupérer à l'automne des graines de nos récoltes, de les faire sécher puis de les conserver pour la saison suivante, vive l'indépendance des graines non hybridées, paysannes.  Faire ses propres bocaux de tomates séchées, de coulis de tomates... c'est facile agréable, économique et tellement bon au goût et pour la santé !!

 

L'alternative pour consommer si nous n'avons pas la possibilité de faire un potager chez nous :

Si vous ne pouvez pas cultiver des plants en nombre chez vous, vous pouvez déjà utiliser votre balcon ou vos rebords de fenêtre ou encore derrière vos verrières, baies vitrées, recoins ensoleillés tout est possible 🙂

Pour le reste de vos achats en fruits et légumes il y a des astuces :

  • trouver les petits agriculteurs bio autour de chez vous
  • être à l'affut de bons plans, par exemple un magasin bio près de chez moi propose des paniers à 5 € en fin de journée
  • consommer des produits non bio selon les tarifs comme de temps en temps les fruits "protégés" par leur peau : ananas, bananes, mangues, coco...
  • acheter groupé si vous avez des personnes dans l'entourage intéressées car souvent des remises sont appliquées pour des achats par caisse.

 

Pour finir, je vous conseille vivement de découvrir (si vous ne le connaissez pas déjà) le court métrage : "Le Potager de mon grand-père" c'est tout simplement une pure merveille qui nous motive à retrouver nos vraies valeurs avec des conseils précieux et beaucoup d'amour.

 

Voici quelques photos de mon jardin 0 traitement chimique et un travail minimum de la terre qui se réveille tout doucement :

 

N'hésitez pas à laisser vos questions, commentaires juste en dessous 🙂

Je vous souhaite tout le meilleur et je vous dit à très vite 🙂

 

 

 

Crédits photos : littlenomada, sgustin78

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur Mission: Détox !

Nous sommes tous différents ! Pour faire plus ample connaissance, je vous propose de rentrer votre prénom et votren email afin que vous accèdiez à un quiz gratuit pour tester votre énergie vitale. Je vous offre également en bonus le guide "5 éléments pour rebooster ton énergie vitale".

Laisser un commentaire