Mission #13 : Les calories : Mythe ou réalité ?

Bonjour à tous !!!

J'espère que cet article vous trouvera en pleine forme et avec le sourire ! 🙂

Aujourd'hui, je vais vous parler de mes connaissances et des résultats de mes recherches sur les calories car il est temps d'y voir plus clair avec tout ce que nous entendons au quotidien, c'est parti :

Mission #13 : Les calories : Mythe ou réalité ?

Qu'est-ce qu'une calorie ?

Une calorie est une unité de chaleur, chaque aliment est brûlé afin de savoir la quantité de chaleur qu'il génère cela détermine leur valeur en calories.

C'est ainsi que l'on peut déterminer notre métabolisme de base.

C'est quoi le métabolisme de base ?

Ce métabolisme de base, nous pourrions comparer à ce que consomme une voiture qui tourne à l'arrêt...

C'est l'énergie que le corps a besoin pour que nous puissions vivre au repos : respirer, réfléchir, digérer...

Pour notre organisme il est souvent calculé en fonction de l'âge, du sexe, de la taille, du poids et de l'activité physique (faible, moyenne ou forte).

J'ai toujours pu lire que le métabolisme de base était "régulier"...c'est une erreur ! en fait, ne pouvant pas estimer de manière précise la thermogénèse (entendez dépense d'énergie interne du corps), il a donc était établi que celle-ci est stable et c'est faux !, voici les principales raisons :

  • Ni la température corporelle ni la température externe ne sont prises en compte
  • On en tient pas compte non plus du fonctionnement des organes selon les individus  
  • Notre capital génétique n'a pas d'impact...
  • Les cellules n'assimilent pas toutes les molécules de la même manière : blocage de récepteurs, mauvaise transmission (selon l'état d'intoxication de notre milieu intérieur)
  • Les calories ne correspondent pas exactement avec les nutriments
  • La qualité des aliments dénaturés (cuisson, transformés...) n'apportent pas l'énergie "normale" prévue.
  • Toute l'énergie n'est pas utilisée pour le développement du corps ! (Dr Ray Walford, décrivait bien que seul un pourcentage de notre apport alimentaire est utilisée en énergie (ATP : énergie créée par les cellules) le reste est dissipé en chaleur résiduelle ou transformé en graisse).

La liste n'est pas exhaustive !

1-Tout cela nous prouve bien que le rapport entre la quantité de calories avalée et les dépenses du corps n'est qu'une vague information !!!

 

Le sport pour perdre du poids :

Nous avons tous pu entendre un jour, que pour "perdre du poids il fallait faire du sport"... cela revient à dire qu'en faisant du sport, nous allons consommer des calories et donc maigrir...

Aux 4 coins de la planète, les gouvernements ont investis des millions et des millions pour promouvoir l'exercice physique dans la lutte contre le surpoids.

Malgré cela, les problèmes d'obésité dans les populations n'ont cessé d'augmenter malgré la sueur de tous.

L'élément primordial qui a été oublié est qu'un excès alimentaire ne peut pas être compensé par du sport...

L'activité sportive possède des bienfaits sur la santé lorsqu'elle exercée en petite quantité. En effet, trop de sport créé un stress à l'organisme.

Inutile de courir à la salle ou partir faire un footing dans le but d'éliminer votre repas gourmand !

En effet, lorsque nous pratiquons un exercice physique voici ce à quoi notre corps fait face :

  • respirer
  • maintenir la température du corps
  • effectuer les battements du coeur
  • soutenir les organes vitaux (cerveau, reins, intestins, foie...)
  • assumer la consommation augmentée d'oxygène après l'activité (nommé aussi "l'afterburn effect")
  • réparer les cellules qui ont été endommagées...

i: Si je prends en exemple une femme moyennement active qui consomme 2000 calories par jour et  qui marche à 5 km/h pendant 45 minutes elle dépenserait alors maximum 100 calories soit 5% de son énergie globale. Cela revient à dire que les 95% autres sont utilisés pour le métabolisme de base.

Lors de la plus grande étude sur l'alimentation "Women's Health Study", les auteurs se sont penchés sur les cas des 39876 femmes divisées en 3 groupes dont l'activité physique par semaine était :

  • entrainement faible
  • entrainement modéré
  • entrainement  élevé (plus d'une heure par jour)

Au bout de 10 ans, ils ont pu constater que le groupe d'entrainement élevé n'avait pas plus perdu de poids que les autres mais aussi que la composition corporelle n'avait pas changée, c'est à dire que les muscles ne remplaçaient pas la graisse !

2-La conclusion flagrante est que l'exercice physique en lui même n'est que minime comme élément à prendre en compte dans la dépense d'énergie et dans la perte de graisse.

Réduire les calories pour perdre du poids :

N'avez-vous jamais entendu : "pour perdre du poids et bien manges moins !"

Il est vrai que lorsque nous mangeons moins, nous perdons du poids ...oui...au prix de la faim, de la privation, de la frustration, les kilos s'envolent...mais notre métabolisme de base se ralenti...

Si nous restreignons notre apport en calories, le corps se met en mode "sécurité" et économise de l'énergie, nous dépensons moins. Si nous augmentons notre apport calorique, le corps brûle de l'énergie dans le but de remettre notre corps au poids "programmé".

Pensez-vous qu'une calorie de sucre provoque le même effet qu'une calorie de noix ? Bien entendu : NON... le sucre va agir sur le pancréas, la sécrétion d'insuline alors que la noix sera digérée dans l'intestin grêle sans variation de la glycémie.

Pas toutes les calories apportent un gain de poids.

Et si tout n'était pas qu'une question de calorie ? et si nous grossissions de manière inconsciente ? (au lieu de nous juger, de nous dévaloriser...)

Le corps adapte sa dépense énergétique selon son activité. En augmentant notre ration calorique notre corps peut augmenter son métabolisme de près de 50% ! et en se privant notre corps peut réduire sa consommation de 40%.

Et pour cause ! son but est notre survie, si nous le privons tout à coup, son réflexe est d'économiser !

3-Réduire les calories ne fait pas perdre de poids, bien au contraire !

 

La suite au prochain article :

Nous pouvons pour quelques temps forcer notre poids à être plus élevé ou plus faible mais n'avez-vous pas remarqué qu'ensuite, le corps reprend "le contrôle" c'est alors un rebond ou une baisse du poids !

Notre corps n'est pas une balance basique entre calories mangées et calories dépensées ! les études et le constat autour de nous depuis des dizaines d'années en témoignent.

Alors terminé d'entendre par les médecins ou l'entourage : vous êtes paresseux, goulu, c'est de votre faute... !

Résumé des Points 1-2-3 :

On constate une chose cette semaine :

on ne sait pas précisément calculer notre apport ni notre dépense d'énergie

+ il ne faut pas compter sur l'exercice physique pour renverser l'épidémie de surpoids

+ réduire les calories n'est pas la solution !

Cela ne marche pas , acceptons-le.

 

Alors que faire ? et bien...dimanche prochain je vais vous parler d'une nouvelle vision sur l'équilibre de notre poids et je vous annoncerai mon challenge pour les 3 mois à venir !

 

J'espère que mon article vous a plu et qu'il attirera votre attention sur le fait de changer notre vision du "Manger moins, bougez plus" qui n'est qu'une cruelle INTOX.

 

Je vous souhaite tout le meilleur 😉

 

 

 

Source: J.Fung Credits photos : Mya Klips, Sébastien Wiertz

 

Bienvenue sur Mission: Détox !

Nous sommes tous différents ! Pour faire plus ample connaissance, je vous propose de rentrer votre prénom et votren email afin que vous accèdiez à un quiz gratuit pour tester votre énergie vitale. Je vous offre également en bonus le guide "5 éléments pour rebooster ton énergie vitale".

Il y a un commentaire

  • Hervé RV 13 / 04 / 2017 Repondre

    Bonjour Laetitia,
    Merci pour cet article qui recadre le débat et relativise certaines notions aussi fausses en matière de régime alimentaire que : "boire du lait apporte du calcium" ou que "le jus d'orange le matin est sain", le sont en nutrition. Autre exemple : Les lobbies du sucre ont réussi à nous faire croire à coup d'études scientifiques et de stratégies calquées sur les lobbies du tabac : que "le gras fait grossir" et que "le sucre est sain". Or, on s'aperçoit maintenant scientifiquement que ce dernier est une cochonnerie responsable de beaucoup de maladies de société. Pour en revenir aux choix alimentaires : la chasse aux calories et l'adéquation dépenses/recettes (en calories) n'est pas si simple que l'équilibrage d'un "compte de résultat". Rien n'est pire que les discours culpabilisants d'où qu'ils viennent, comme tu dis ! Il y a de nombreux autres moyens nutritionnels pour perdre du poids tout en mangeant gourmet et savoureux ! MiaM ! 🙂

Laisser un commentaire