Mission #12 : La cuisson est-elle bonne pour la santé ?

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je vous partage mes connaissances sur la cuisson.

En effet, cette semaine, je souhaitais aborder ce thème avec vous car cela reste un point crucial dans notre quotidien et devant nos fourneaux.

Alors, je fais le point avec vous  :

La cuisson est-elle bonne pour la santé ?

Qu'est ce que la cuisson ?

La cuisson est née, il n'y a pas si longtemps ! et pour cause elle serait apparue il y a environ 10000 ans ! sachant que la "bifurcation" entre l'homme et le chimpanzé date d'il y a 7 millions d'années, en comparaison la naissance de la cuisson serait donc de 2 minutes dans une journée entière ...

C'est ainsi comme le précisait Bruno Comby (ingénieur, directeur scientifique), Opus Cité p.214, notre génétique n'a pratiquement pas évolué, elle est restée presque identique à celle du chimpanzé tout comme nos enzymes digestives qui sont codées génétiquement de manière quasi similaire.

La cuisson a permis à l'homme de pouvoir cuire en particulier la viande d'animaux car en raison de sa migration "climatique" il avait moins accès aux fruits en quantité qui se trouvent sous les tropiques.

C'est ainsi que ne trouvant plus assez d'énergie dans ses aliments il tentait de la récupérer entre autres dans la chair animale.

 

Quels sont les effets de la cuisson sur les aliments ?

L'action du feu qui est une chaleur très intense provoque une forte réaction chimique sur l'aliment ( la floculation). Les molécules de base "vivantes" se transforment en de nouvelles molécules qui ne sont pas adaptées à nos cellules car les enzymes ne savent pas bien les dégrader.

Cette réaction chimique se produit en partie sur les légumes mais elle est surtout dramatique sur les sucres, les protéines et les graisses !
La cuisson dénature les aliments :

  • des molécules dangereuses se forment
  • les aliments sont affaiblis (vitalité et appauvrissement)
  • les 2/3 des vitamines, minéraux, enzymes et tous les principes actifs vitaux sont détruits par la cuisson

Quelles sont les conséquences de la cuisson sur notre santé ?

Bruno Comby ajoute aussi, que l'alimentation actuelle induit un stress digestif et immunologique énorme. Les molécules se cassent, s'entrechoquent et s'accrochent au hasard, sous l'effet de l'agitation thermique, pour former de nouvelles combinaisons moléculaires très complexes et qui n'existent pas dans la nature.

En 1912, "les molécules de Maillard" ont été découvertes : ce sont des molécules qui brunissent par le feu, ces pigments bruns que l'on retrouvent sur les aliments trop cuits (comme le pain, certaines céréales, viandes...) ces molécules ne sont pas reconnues par l'organisme, elles sont toxiques.

Des grillades appétissantes pour l'oeil mais toxiques dans notre corps

Voici une liste des principaux effets de ces molécules néfastes sur notre corps :

  • elles se déposent sur les membranes de nos cellules et les abîment
  • elles engendrent des maladies que l'on nomment auto-immunes car le système de défense du corps (immunitaire) se retourne contre l'organisme et se met à le détruire.
  • la digestion est affaiblie
  • le système immunitaire en souffre car trop sollicité cela peut entraîner de graves  maladies causées par sa défaillance
  • le fait que les aliments que nous mangeons soient appauvris, nous subissons des carences multiples qui sont à la base de diverses maladies plus ou moins graves

 

Comment faire pour allier cuisson et santé ?

1- Privilégier les aliments crus et cueillis récemment :

En effet, cet état naturel de l'aliment nous permet de bénéficier de toutes les vertus pour notre santé, l'aliment vivant contient tous les principes actifs, vitaux (micro-nutriments) mais aussi son énergie électromagnétique (que certains nomment Bioton) qu'il faut préserver car elle est parfaitement adaptée aux besoins de notre corps qui la reconnait.

Les aliments vivants apportent la vie ! ils ont un grand pouvoir de guérison, ils nous revitalisent.

2- Éviter la cuisson vive !

L'eau bouillante, la poêle, le four, le barbecue...sont trop agressifs pour les aliments.

i: D'ailleurs, il est facile de reconnaître comme je vous en ai déjà parlé que lorsque nous mangeons des aliments transformés (industriels/morts/cuits...) nous sommes capables d'en manger bien plus que des aliments naturels, vivants et de préférence crus. Tentez donc d'expérimenter votre satiété avec des chips face à des fruits frais par exemple.

Le corps non seulement n'a pas la même réaction de satiété mais en plus il est prouvé scientifiquement que l'organisme face à de la nourriture "morte" déclenche une réaction immunitaire c'est à dire qu'il augmente la production de globules blancs car il se croit attaqué ! pas terrible, qu'en pensez-vous ?

3- Favoriser la cuisson à basse température 

Il existe de nombreuses solutions de cuisson de nos jours pour la basse température :

  • La vapeur douce
  • La cuisson à l'étouffée
  • Les soupes tièdes par certains blenders qui n'excèdent pas 60°C par friction des lames
  • Le déshydrateur pour des crackers, des gourmandises, des fruits, légumes et herbes séchées : tout cela en douceur 🙂

Ces méthodes sont un bon compromis afin de ne pas devoir manger 100% cru si notre santé ne nous le permet pas pour le moment : faiblesse digestive par exemple.

i: Lorsque vous mangez des crudités ou des fruits et que vous êtes ballonnés ou ressentez des douleurs, c'est la réaction d'un intestin irrité et malade par une alimentation non adaptée ! Il est donc important de ne pas se tromper de "coupable", les fruits et les légumes crus consommés de manière équilibrée ne sont en aucun cas néfastes pour l'homme. Au contraire, ils sont puissants dans le bon sens. Cependant, beaucoup d'entre nous ayant un intestin irrité, fatigué par trop d'excès "contre-nature" ne peuvent plus supporter de consommer du cru. Il faut dans ce cas là, passer par l'étape de cuisson douce, c'est un compromis intéressant. Cela est appréciable aussi pour la cuisson des pommes de terre, topinambours, diverses racines...   Lorsque vous faites votre vaisselle autant votre marmite ou poêle est difficile à laver, à dégraisser autant votre intestin le sera... à méditer 😉

Nous pouvons chacun à notre manière, dans notre quotidien, faire de petits changements pour apporter plus de vie à notre organisme qui n'attend que ça 🙂

Avez-vous aimé cet article ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous, votre avis, vos habitudes, vos conseils face à la cuisson 😉

Je vous dis à très vite et je vous souhaite comme toujours : tout le meilleur ! 🙂

 

 

Crédits photos: Yosuke Shimizu,D.Reichardt

 

 

 

 

 

Bienvenue sur Mission: Détox !

Nous sommes tous différents ! Pour faire plus ample connaissance, je vous propose de rentrer votre prénom et votren email afin que vous accèdiez à un quiz gratuit pour tester votre énergie vitale. Je vous offre également en bonus le guide "5 éléments pour rebooster ton énergie vitale".

Laisser un commentaire